Mal aux mots

Vous sursautez à chaque coup de canif donné à la langue de Molière ? Moi aussi ! Anglicismes, fautes de syntaxe, expressions à la mode et autres abus jargonneux, à nous deux !

 

 

« Nous partager » et « Ça fait ma journée »

« Nous partager » et « Ça fait ma journée »

Depuis une vingtaine d’années, j’entends (et lis parfois) de plus en plus « Je vais vous partager mon expérience », ou « Peux-tu nous partager ton document ? », le tout décliné à toutes les sauces et tous les cas de figure possibles et imaginables. Plus récemment, une expression tout aussi grammaticalement fautive, mais encore plus invraisemblable, heurte souvent mes oreilles et mes yeux : le presque fameux « Ça fait ma journée ! »

Du coup, on arrête quand de dire « du coup » ?

Du coup, on arrête quand de dire « du coup » ?

C’est l’un des tics de langage les plus populaires du moment… Depuis plusieurs années, le langage oral se trouve truffé de « du coup » par-ci, « du coup » par-là, à en rendre fous tous ceux qui sont vite agacés par les petites manies linguistiques.

Au temps ou autant pour moi ? Les deux, mon général !

Au temps ou autant pour moi ? Les deux, mon général !

D’un côté, il y a ceux qui sont persuadés que l’expression « au temps pour moi » s’écrit bien en deux mots, avec le nom commun « temps » (et non l’adverbe « tant »). De l’autre, les partisans du plus populaire « autant pour moi » s’échinent à défendre cette orthographe-là. Qui a raison ?

Les liaisons dangereuses

Les liaisons dangereuses

Dans la langue française, les liaisons jouent un rôle important, participant à la fois de la fluidité du langage oral et du respect (ou pas) des règles de grammaire.

Revenir vers : retour vers le français

Revenir vers : retour vers le français

C’est presque devenu un réflexe dans le monde de l’entreprise, et notamment des grandes structures : l’emploi de « revenir vers » pour signifier que l’on va tenir au courant son interlocuteur pollue un grand nombre d’échanges écrits et oraux.

Faire sens : non au non-sens !

Faire sens : non au non-sens !

Le virus des anglicismes fait des ravages grandissants depuis des décennies… « Faire sens » (« to make sense » en anglais) s’est ainsi immiscé parmi les tics de langage favoris du monde de l’entreprise et de la communication, et par ricochet, du quidam.

C’est cadeau !

DÉCOUVRIR LES AUTRES CATÉGORIES

astuces de rédaction

Typographie, ponctuation, chapô, intertitres, légendes photo, emploi de la couleur, justification, droit d’auteur… Les règles éditoriales et d’illustration spécifiques au Web ou au print n’auront plus de secret pour vous !

SECRET DES MOTS

Derrière chaque terme se cache non seulement une étymologie mais surtout une histoire que j’ai à cœur de vous raconter. Rendez-vous dans un univers de découverte !

J’ai mal à mes mots

Vous sursautez à chaque coup de canif donné à la langue de Molière ? Moi aussi ! Anglicismes, fautes de syntaxe, expressions à la mode et autres abus jargonneux, à nous deux !

Parcours extraordinaires

Je vous convie à découvrir des personnages hors du commun, issus du monde du cinéma, de la littérature, du sport, de la mode, etc., dans des mini-biographies hautes en couleur !