Géraldine Couget "Ma plume au service de vos écrits" > Blog > Secret des mots > Parangon

Parangon

Marie-Madeleine Pioche de La Vergne, comtesse de La Fayette (1634 –1693)

L’expression « parangon de vertu » désigne une personne irréprochable sur le plan moral. Ce mot, qui signifie « modèle auquel on se réfère, exemple », nous vient de l’espagnol parangón, « comparaison ». Cette étymologie est elle-même une altération de l’italien paragone, « pierre de touche », par extension « modèle, comparaison », du grec parakonê  « pierre à aiguiser »1. Après avoir enrichi la langue française, parangon s’est ancré dans le sol français : le château du Paragon a été construit au XVIIe siècle, à Joinville-le-Pont (Val-de-Marne), pour la famille Amelot. À partir de 1670, Madame de La Fayette l’acquiert et y séjourne l’été. Elle y reçoit notamment Madame de Sévigné et Boileau et y écrit en partie La princesse de Clèves à partir de 1672. Ses jardins, signés Le Nôtre, ont malheureusement disparu… Pour découvrir ce qu’il en est aujourd’hui, c’est par ici : http://www.notrebellefrance.com/chateaux_valdemarne

1 Source : Dictionnaire étymologique et historique de français (Larousse)

Aucun commentaire actuellement.

Laisser un commentaire

Formulaire de commentaire

Les champs marqués (*) sont requis.

© 2018 Géraldine Couget "Ma plume au service de vos écrits". Propulsé par WordPress and WP Engine. Editor par AWESEM.

Retour en haut.

UA-36557370-1