Géraldine Couget "Ma plume au service de vos écrits" > Blog > Evénements > Marilyn inédite : de superbes clichés de Milton Greene

Marilyn inédite : de superbes clichés de Milton Greene

Milton Greene sublima la beauté irréelle de Marilyn (ici sur le plateau du film qu’ils produisirent ensemble « Le prince et la danseuse »).

Il semble incroyable en 2017 de dénicher encore des photos inconnues jusque-là de Marilyn Monroe. Pourtant, les fans de la femme la plus photographiée au monde en son temps se sont sans doute précipités pour acquérir Marilyn inédite, un magnifique ouvrage paru chez Flammarion le 27 septembre dernier (http://editions.flammarion.com/Catalogue/hors-collection/photographie/marilyn-inedite). Une collection de deux cents clichés, dont de nombreux inédits, qui devraient ravir les aficionados du célèbre sex-symbol. D’autant plus qu’ils sont signés Milton Greene (1922-1985), un grand photographe de mode américain qui fut sans doute l’un des amis les plus chers de la star du cinéma.

Les deux artistes se rencontrèrent pour la première fois en 1953, et leur entente fut immédiate. Quand l’année suivante, Marilyn divorça du joueur de baseball Joe DiMaggio, son deuxième mari, elle se réfugia dans la famille Greene, sur la côte Est. Pendant deux ans environ, avant son troisième et dernier mariage, avec le dramaturge Arthur Miller en 1956, elle vécut aux côtés de Milton, sa femme Amy et leur bébé Joshua, dans le Connecticut et à New York. Le photographe prit de magnifiques photos de la star, mettant à nu sa vulnérabilité et sa grande sensibilité (en voici quelques-unes : https://www.youtube.com/watch?time_continue=4&v=RzMVj38zi7I).

Milton Greene fit entrer la Californienne dans un monde totalement nouveau. Ils sortaient avec Marlon Brando et Frank Sinatra, passaient leurs soirées dans des clubs de jazz où se produisaient Ella Fitzgerald, Miles Davis ou encore Dizzy Gillespie. Surtout, il fut l’artisan de la libération de l’actrice, qui souhaitait obtenir des rôles plus sérieux que ceux de ravissante idiote, auxquels la Twentieth Century Fox la reléguait depuis ses débuts. Avec son ami, elle créa même sa propre maison de production, Marilyn Monroe Productions. Ils devinrent ainsi associés, produisant en 1957 « Le prince et la danseuse » (https://www.youtube.com/watch?v=hoWifilKK7E).

Soucieux d’aider la blonde platine à se libérer de sa prison cinématographique, Milton prit notamment une série de photos d’elle où elle se glissa dans la peau de personnages très différents : la ballerine, la prostituée, entre autres. Pendant ces quelques années passées auprès des Greene, Marilyn vécut l’une des périodes les plus heureuses de sa vie. Sans doute la dernière. Une fois remariée, elle s’éloigna de Milton. Leur dernier contact date de l’été 1962 : ils se parlèrent au téléphone alors que le photographe travaillait à Paris, où il immortalisait les dernières collections de haute couture. Marilyn lui demanda de venir la retrouver à Los Angeles. Mais le 5 août, elle fut retrouvée morte dans sa maison de Brentwood… Heureusement, il nous reste les photos.

Aucun commentaire actuellement.

Laisser un commentaire

Formulaire de commentaire

Les champs marqués (*) sont requis.

© 2017 Géraldine Couget "Ma plume au service de vos écrits". Propulsé par WordPress and WP Engine. Editor par AWESEM.

Retour en haut.

UA-36557370-1