Géraldine Couget "Ma plume au service de vos écrits" > Blog > Secret des mots > Ketchup

Ketchup

Ce livre de cuisine hongrois, contemporain de la naissance de l’ancêtre du ketchup, n’en contient bien entendu pas la recette…

Non, ce condiment ultra-célèbre n’a pas toujours été rouge, douceâtre et fort en tomate ! Non, il ne nous vient pas des États-Unis, en tout cas dans sa forme d’origine. Et non ! Il ne pousse pas dans des bouteilles en verre… L’ancêtre du ketchup est né en Chine, à la fin du XVIIe siècle : le ke-tsiap désignait alors de la saumure de poisson épicée.

Rapidement, cette mixture est arrivée dans les cuisines des États malais voisins, les futures Malaisie et Indonésie. C’est là que les marins britanniques l’ont découverte. On parlait alors de kechap. Sans doute désireux de partager leur découverte avec leurs compatriotes — ou amateurs de sensations fortes —, les matelots ont emporté la fameuse sauce avec eux en Angleterre, d’où elle est ensuite arrivée en Amérique. Peut-être difficile à avaler en l’état pour les palais occidentaux, le ketchup a connu plusieurs recettes, avant que la tomate, son ingrédient le plus fameux, y soit intégrée en 1801.

La première recette de ketchup à la tomate figure dans un livre de cuisine américain, The Sugar House Book. Au fil du XIXe siècle, le goût du ketchup s’est de plus en plus adouci, devenant un aliment incontournable des tables américaines. D’abord vendu localement par des agriculteurs, et donc fait maison, le ketchup a pris son tournant industriel à Pittsburg. En 1876, Henry John Heinz a lancé son propre ketchup, annonçant le début d’une légende. Son slogan ? « Le soulagement béni des mères de famille et des femmes de la maison » ! En effet, faire son propre ketchup prenait énormément de temps aux ménagères (de moins de cinquante ans comme de plus de cinquante ans). Merci, Monsieur Heinz !

En 1913, le dictionnaire Webster définissait le ketchup comme une « sauce de table fabriquée à partir de champignons, tomates, noix, etc. » Probablement arrivé en France en 1944 à la faveur du Débarquement, ce produit a rencontré un succès mondial jamais démenti. Jugez plutôt : en 2012, Heinz en a écoulé six cent cinquante millions de bouteilles dans deux cents pays ! Plusieurs siècles avant la déferlante du made in China dans nos contrées occidentales, le ketchup avait donc montré la voie…

Aucun commentaire actuellement.

Laisser un commentaire

Formulaire de commentaire

Les champs marqués (*) sont requis.

© 2018 Géraldine Couget "Ma plume au service de vos écrits". Propulsé par WordPress and WP Engine. Editor par AWESEM.

Retour en haut.

UA-36557370-1