Géraldine Couget "Ma plume au service de vos écrits" > Blog > Secret des mots > Allô

Allô

CandlestickTelephoneGal

Une lointaine ancêtre de Nabilla ?

Vous vous en souvenez sans doute, malheureusement… Ce mot rigolo a pris une nouvelle dimension à la faveur d’un épisode ridicule de téléréalité. Dans la bouche dilatée d’une certaine starlette adepte des armes blanches, dont le QI est inversement proportionnel à la taille artificiellement boursouflée du bonnet de son soutien-gorge, « allô » a soudainement rimé avec vacuité et débilité. Et pourtant, ce terme que nous employons quasi quotidiennement n’est pas aussi vain qu’il n’en a l’air ! Il nous viendrait tout droit de l’anglais « hello », lui-même dérivé de « hallow », un verbe signifiant « sanctifier, vénérer », employé par les marins en guise de salut, dans le sens de « sois béni ». Le téléphone ayant été inventé par Alexander Graham Bell, un Écossais devenu citoyen canadien, il semblait logique que « hello » devienne le terme de référence pour signifier à la personne au bout du fil qu’on aimerait bien converser avec elle… Seulement voilà, tout n’est pas si simple en ce bas monde ! D’autres sources, sans doute mal intentionnées, prétendent que ce mot viendrait en fait du hongrois « hallom », qui signifie « j’entends ». C’est ce que l’inventeur du central téléphonique et pionnier du téléphone, le Hongrois Tivadar Puskás, aurait prononcé lors de la mise en service de la première ligne téléphonique en 1877. C’est en effet cet ingénieur, collaborateur du célèbre inventeur américain Thomas Edison, qui eut l’idée de créer cette ligne, construite par la société Bell à Boston. Détenteur d’une licence Edison, de retour en Autriche-Hongrie en 1879, Puskás construisit des centraux téléphoniques sur tout le territoire. Si sa principale invention fut le journal téléphoné, il fut aussi à l’origine de la première agence de voyages en Europe centrale. Finalement, le célébrissime « Allô ? Non mais, allô, quoi ! » prend vraiment une tout autre dimension…

Aucun commentaire actuellement.

Laisser un commentaire

Formulaire de commentaire

Les champs marqués (*) sont requis.

© 2018 Géraldine Couget "Ma plume au service de vos écrits". Propulsé par WordPress and WP Engine. Editor par AWESEM.

Retour en haut.

UA-36557370-1